Revenir au pôle prostate
  • La scintigraphie osseuse pourquoi faire ?

    La scintigraphie osseuse est une technique d’imagerie médicale qui permet d’analyser les tissus osseux des patientes pour s’assurer qu’ils ne sont pas touchés par des métastases. Elle est pratiquée chez presque toutes les patientes pour affiner le diagnostic de la maladie.

    Elle s’effectue le plus souvent en début de parcours, dans le cadre du bilan « d’extension », c’est-à-dire le bilan visant à vérifier que la maladie ne s’est pas étendue à d’autres organes.

    Elle peut aussi être pratiquée ultérieurement, par exemple lors de l’apparition de douleur articulaire ou osseuse, ou pour suivre l’évolution des éventuelles lésions osseuses.

    Concrètement, elle consiste à administrer un produit radioactif (qui se fixera sur le tissu osseux), puis d’en suivre la distribution dans l’organisme grâce à un détecteur nommé gamma caméra.

  • Comment se déroule l’examen ?

    L’examen se déroule en deux temps et dure environ 4 heures, dont 2 heures d’attente :

    • L’injection du produit en intraveineuse, avec dans certains cas, la réalisation d’images immédiatement après l’injection,
    • La réalisation des images scintigraphiques pendant 15 à 25 minutes, 2 à 3 heures après l’injection (délai nécessaire pour que le traceur se concentre dans le tissu osseux).

    A noter, durant l’attente entre l’injection et la réalisation des images, la patiente est invitée à boire 1 litre d’eau, à l’éliminer, et est libre de quitter le cabinet si elle le souhaite.

  • Comment bien préparer son RDV ?

    En apportant le jour de l’examen :
    . la lettre ou l’ordonnance du médecin ;
    . les derniers examens (radiographies, bilans sanguins, scanner, IRM) ou dernières scintigraphies ;
    . la carte vitale avec l’attestation de droits où figure la déclaration de médecin traitant ;
    . une grande bouteille d’eau.
    Il n’est pas nécessaire d’être à jeun.

  • Des effets secondaires ?

    Il n’y a pas d’allergie connue aux produits utilisés en médecine nucléaire. Les doses de rayonnement utilisées sont très faibles, n’entraînent pas de réaction de l’organisme, et ne présente pas de danger. Les seules contre-indications sont une grossesse éventuelle et l’allaitement. Si vous êtes enceinte ou pensez l’être, signalez-le au personnel du service
    Comme pour l’ensemble des examens de médecine nucléaire, li est recommandé de boire abondamment et d’uriner fréquemment.

  • Les résultats sont-ils remis à la patiente ?

    Oui. A la fin de l’examen, un médecin nucléaire lui remet son dossier images et un compte rendu.