Revenir au pôle digestif (estomac)
  • Qu’est-ce qu’une endoscopie ?

    Il s’agit d’un examen effectué à l’aide d’un appareil souple et fin (endoscope ou fibroscope) qui est introduit par la bouche ou par le nez, après une anesthésie locale ou lors d’une anesthésie générale.

    L’endoscopie gastrique est l’examen de référence pour explorer l’œsophage, l’estomac et le duodénum. Elle permet de détecter d’éventuelles anomalies et d’effectuer des biopsies (prélèvement de tissu pour examen au microscope).

  • Dans quels cas utilise-t-on cette pratique ?

    Cet examen est prescrit dans le cas de :

    • Douleurs épigastriques;
    • Un reflux gastro-œsophagien;
    • L’existence d’une anémie par carence en fer.
  • Que faut-il faire avant l’intervention ?

    En cas d’anesthésie générale vous devrez avoir une consultation avec un anesthésiste au minimum 48h avant l’examen.
    Le jour de l’examen, il est nécessaire d’être à jeun strict (sans boire, ni manger, ni fumer) durant les 6 heures précédant l’examen.

  • Déroulement de l’intervention

    Le médecin gastro-entérologue réalise l’examen.
    Ce n’est pas douloureux. Vous n’êtes pas gêné pour respirer. Il est préférable de garder une respiration régulière durant la durée de l’examen pour éviter d’éventuelles nausées.

    Pendant l’examen, de l’air est insufflé pour déplisser les parois et peut occasionner de petits renvois d’air.
    Une gastroscopie dure environ 5 minutes.
    En cas d’anesthésie générale, il s’agit d’une hospitalisation dans un service d’ambulatoire (entrée et sortie le même jour).

  • Quelles sont les complications possibles ?

    Elles sont très exceptionnelles. Elles peuvent être favorisées par vos antécédents médicaux.
    Les complications possibles sont les suivantes: Perforation, Hémorragie, Troubles cardio-vasculaires ou respiratoires.
    Elles peuvent apparaitre quelques jours après l’examen.  Si une complication survient, vous devez alors prendre rapidement contact avec le médecin qui a pratiqué l’examen.