Revenir au pôle prostate
  • Le principe : détruire le cancer par des ultrasons focalisés.

    Le traitement par ultrasons focalisés de haute intensité (HIFU) est un traitement local du cancer de la prostate localisée sans métastase.
    La technique existe depuis 1995 et s’apellaitauterfois l’Ablatherm®, du nom commercial de la machine utilisée en France.

    La nouvelle Machine FOCAL ONE est un  robot à ultrasons.
    Il détruit, de façon très localisée, les cellules cancéreuses prostatiques.

    Par voie transrectale, ce dispositif associe l’imagerie par IRM pour localiser les tumeurs, l’échographie 3D et les ultra-sons focalisés à haute énergie.
    Le système FOCAL ONE, mis au point par la société EDAP TMS (société française basée à LYON) permet l’utilisation des images d’IRM pour la localisation des zones tumorales grâce à la fusion avec les images échographie 3D, afin de procéder à la réalisation d’une exérèse de la tumeur par ultrasons focalisés.

    Les ultrasons sont émis directement sur la zone de la prostate atteinte par le cancer, en épargnant les tissus sains alentours et en réduisant ainsi les risques d’incontinence et d’impuissance.

    Le traitement par FOCAL ONE est plus précis que l’ancienne technique car il permet de ciblée une zone à traiter précise.

  • Quelles sont les indications ?

    • âge de plus de 70 ans
    • probabilité de survie d’au moins 7 ans
    • tumeur T1-T2 N0, M0 : tumeur localisée.
    • score de Gleason ≤ 7 (3 + 4)
    • PSA < 15 ng/ml
    • volume prostatique < 50 ml
    • volume tumoral limité (moins de 4 zones prostatiques atteintes sur 6).
    • rattrapage des échecs de la radiothérapie

    Le traitement FOCAL est possible si vous y êtes éligible. Votre médecin doit vous expliquer les risques et inconvénients car il n’existe pas à ce jour de recul suffisant > 10 ans de la technique localisée

  • Comment se déroule l’intervention

    Elle est réalisée par un UROLOGUE.

    L’intervention dure entre 30 min et 2 heures. L’hospitalisation peut être faite en ambulatoire (sans dormir à la clinique ) avec une durée de sondage courte (24h).

    L’efficacité du traitement peut être évaluée en per-opératoire grâce à l’utilisation d’une sonde d’échographie de contraste permettant de visualiser  les zones traitées (zones dévascularisées).

  • Êtes vous candidat à ce type de traitement ?

    Ce traitement ne peut pas s’appliquer à tous les cas de cancer de prostate.
    Vous devez être muni d’un IRM et de résultats de biopsies de prostate concordants.
    Le traitement est réalisé par un chirurgien urologue en collaboration étroite avec le médecin radiologue. Le suivi doit être rigoureux en particulier pour trouver un traitement supplémentaire si le traitement focal n’a pas suffi.
    Une consultation urologique approfondie avec ré-évaluation très précise est donc nécessaire pour prendre la bonne décision.

  • Quelles sont les complications ?

    • Incontinence urinaire : 1 à 25%
    • Rétention urinaire : 10 à 30 %. Un traitement chirurgical de l’adénome de prostate symptomatique est fortement conseillé avant traitement par ultrasons.
    • Dysfonction érectile entre 20 et 50 %

    Ou trouver cette technologie dans l’Institut Occitan du Cancer ?

    Seule la clinique St Jean de Montpellier, avec les Dr Samer ABDEL-HAMID et Nicolas KORAHANIS,  dispose de l’accès à cette technologie.

    Plus d’info :

    https://www.youtube.com/watch?time_continue=1&v=X1vY9FrqlBk

    http://www.urofrance.org/sites/default/files/fileadmin/documents/data/FI/2012/hifu/hifu_1.pdf